Slide background
Particuliers
Découvrez nos offres
adaptées à vos besoins
Entrepreneurs & PME
Nous vous proposons des produits
et services pour une finance maitrisée
Amadou Boudia Gueye

1-Mr. Le Directeur, Cofina est une jeune Institution qui a de grandes ambitions. Qu’est-ce qui la différencie des structures classiques qu’elles soient bancaires ou microfinances ?

Le Groupe COFINA est certes une jeune institution mais déjà avec une implantation bien assise en Afrique avec 6 filiales au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Gabon, au Mali et au Congo Brazzaville.

Concernant COFINA Sénégal, les activités ont démarré en Avril 2014, soit 4 ans de présence sur le marché.

Sur l’ensemble de nos pays d’implantation, nous bénéficions d’un agrément de Microfinance, mais nous nous sommes clairement positionnés sur la MESOFINANCE.

La MESOFINANCE qui est notre cœur de métier est un peu la charnière ou le cadre intermédiaire entre la micro finance traditionnelle et la banque classique. La mésofinance est donc considérée comme la 3ème voie de la finance, encore appelée « missing middle » par les anglos-axons ou chainon manquant par les francophones.

La mésofinance consiste plus spécifiquement à accompagner des entrepreneurs, des dirigeants de PME ou des particuliers dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance mais dont la structure entrepreneuriale reste encore considérée comme insuffisamment formelle pour intéresser les banques commerciales traditionnelles.

Il y a donc un gap que COFINA ambitionne de combler en apportant une solution adaptée aux besoins de financement clairement identifiés et exprimés par ce type de clientèle.

De façon générale puisque nous faisons de l’inclusion financière, nous n’excluons aucun opérateur exerçant une activité économique génératrice de revenus. Nous nous intéressons à tous les segments d’affaires et avons conçu et mis en place des produits innovants et adaptés à leurs besoins.

L’orientation que nous souhaitons donner à notre activité, c’est d’une part de de venir renforcer le secteur de la microfinance et d’autre part de suppléer le système bancaire, en développant des stratégies d’approche appropriées pour le financement des PME.

2-Qu’est-ce que vous offrez à vos clients qu’ils ne peuvent pas avoir dans les banques et les institutions de microfinances ?

Pour nous, les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et TPE (Très Petites Entreprises) constituent notre cœur de métier et nous proposons un projet innovant d’assistance et d’accompagnement de cette clientèle. En effet notre modèle opérationnel et économique a été bâti pour répondre aux besoins spécifiques de notre cible principale constituée des PME/TPE que nous appelons « méso entrepreneurs ».

Il est évident que dans notre secteur d’activité, les critères d’analyse, d’appréciation du risque et de la solvabilité des clients sont totalement différents de ceux des banques. Nous jouons sur la souplesse en acceptant l’inhérence du risque à notre secteur d’activités.

Pour la gestion efficace des demandes de crédit, nous évaluons l’activité et analysons le risque propre à chaque entreprise et à son activité, cela nous permet de proposer les produits les plus adaptés, en essayant de circonscrire au mieux le risque de contrepartie.

Notre institution vient proposer une offre dédiée qui implique pour nos clients, non seulement un accompagnement dans la structuration, mais également le financement, parce que, pour nous, les deux vont de pair. Nous ne voulons pas seulement nous limiter à les financer, mais aussi les aider à se structurer, à se développer, à se pérenniser. Il faut que nous les accompagnions en leur définissant un certain nombre de critères de gestion à respecter pour mieux gérer la croissance.

Le paradoxe c’est que la plupart du temps, nos clients sont des entreprises qui évoluent dans un secteur en pleine croissance, mais qui gèrent mal leur propre croissance et c’est en cela, qu’elles doivent être assistées.

3- L’une de vos missions, dit-on, est de créer de la valeur ajoutée pour leurs partenaires afin de participer au développement durable du continent. Comment comptez-vous y parvenir ?

Nous disons de façon affirmée que la mission principale de Cofina est de créer de la valeur ajoutée et participer durablement au développement de nos différents pays d’implantation.

Un de nos défis majeurs, est celui de contribuer de façon substantielle au relèvement du taux de la bancarisation encore très faible dans nos pays, par la création de services financiers de proximité pour permettre aux populations de pouvoir accéder au crédit et de pouvoir financer leurs propres conditions de vie et d’existence à travers des activités génératrices de revenus.

Nous proposons aujourd’hui une large gamme de produits sous forme de « programme de crédit » encore appelés « Product Program », ou des modes de financement taillés sur mesure pour les entreprises commerciales, les salariés et personnes à revenus récurrents.

C’est ce qui explique l’offre diversifiée et variée mise à la disposition de notre clientèle, allant des crédits directs aux crédits indirects comme les cautions (soumission, avance démarrage, bonne exécution etc….) que nous délivrons aux entreprises pour les accompagner dans l’exécution des marchés publics et privés.

Par l’innovation nous cherchons à participer de façon active à la modernisation du secteur de la microfinance, en procurant aux clients et acteurs dudit secteur, des outils et instruments financiers modernes. Les services et produits proposés sont le plus souvent importés de la banque et adaptés à la Microfinance et vice versa.

Toujours en termes d’innovation, nous aimons aussi rappeler avec un brin de fierté, le rôle d’avant-gardiste que COFINA est en train jouer pour promouvoir la digitalisation des produits et services dans notre secteur d’activité.

En effet, nous sommes aujourd’hui la première institution de microfinance à proposer les services bancaires en ligne avec COFINAONLINE, notre plateforme mobile qui permet de gérer son compte à partir du téléphone, mais aussi des Guichets Automatiques de Banque dans nos agences afin de donner une gamme complète de services à tous nos clients détenteurs de nos cartes prépayées COFICARTE.

4-Quelle approche nouvelle apporte COFINA pour l’inclusion financière dans les pays africains ?

COFINA ambitionne d’être le modèle africain de la finance inclusive, ce qui est quand même un autre défi majeur que nous voulons relever.

C’est la raison pour laquelle nous jouons un rôle pionner pour créer les conditions d’une véritable inclusion financière au Sénégal et dans nos différents pays d’implantation, en permettant à toutes les couches sociales quel que soit leur niveau de revenus, et l’activité socio-économique exercée, de bénéficier de services financiers innovants.

Le nouveau modèle d’inclusion financière que nous prônons sous-tend nécessairement une inclusion sociale des populations à faible revenu, qui doivent se sentir prises en charge, assistées et accompagnées par le système financier.

C’est d’ailleurs dans cette perspective, que nous venons de signer un partenariat avec la Fondation Mastercard à travers le WSBI.

La mise en œuvre dudit protocole d’accord permettra à COFINA SENEGAL et la Fondation Mastercard, d’apporter leur assistance à une partie de la population non bancarisée en généralisant l’accès aux services financiers numériques, par la voie de groupes d’épargne traditionnelle au Sénégal communément appelés « tontines »

Ce projet a pour objectif, de faire réaliser numériquement toutes les transactions financières des tontines, par l’intermédiaire de téléphones mobiles à travers une plate-forme. Aussi, COFINA facilitera l’accès à de petits prêts (sous forme d’avances sur gains) et d’autres services financiers aux membres de ces desdits groupes. Ce projet vise également à promouvoir une culture de l’épargne et à faciliter l’accès à de petits prêts et à d’avantages de produits, notamment la micro assurance.

Dans nos prévisions qui sont assez réalistes, plus de 50 000 femmes à faible revenu au Sénégal auront bientôt accès à des services financiers de base tels que des produits d’épargne.

5-Avez-vous réellement les moyens de vos ambitions ? et que représente COFINA et termes de chiffres ?

Effectivement nous avons largement les moyens de nos ambitions.

COFINA aujourd’hui, avec son arrivée sur le marché sénégalais a contribué fortement à l’émergence d’un environnement plus moderne, plus compétitif et plus dynamique.

COFINA SENEGAL est une institution constituée d’une équipe de 235 jeunes employés africains dont 101 femmes et 134 hommes dynamiques et compétents avec une moyenne d’âge de 30 ans, ce qui confirme la relative jeunesse de l’institution.

Les résultats produits par cette équipe sont aussi satisfaisants et donnent de bonnes raisons d’espérer. Au 31/12/2017, nous avons clôturé l’exercice avec plus de 45.000 clients et notre total bilan se chiffrait 34,870 milliards Fcfa avec un encours de crédit de 25, 433 milliards Fcfa.

Le fait majeur à relever sur ce point, c’est l’atteinte au mois de juin 2018 de la barre de 100 (cent) milliards Fcfa de production de crédit depuis le démarrage des activités en 2014.

En effet, ceci représente le montant que COFINA a injecté dans l’économie sénégalaise en seulement 4 années de présence, en accompagnant et en finançant plus de 13.000 opérateurs économiques sénégalais (PME, Entreprises Individuelles, GIE, personnes physiques commerçantes ou salariés etc…….) exerçant dans tous les secteurs d’activités du pays.

Source: Seneweb News

Newsletter
Inscrivez-vous à notre
newsletter et recevez
nos dernières offres et actualités.
cofina senegal
S’inscrire
maintenant
cofina