LA MÉSOFINANCE

La mésofinance vue par COFINA

La question du financement des PME en Afrique est une réelle problématique. En dépit de multiples initiatives des pouvoirs publics en faveur des PME et des entrepreneurs, l’offre de financement à ces cibles reste marginale.

Dans le même temps, les années 2000 voient l’émergence d’une classe moyenne africaine de salariés, d’entrepreneurs indépendants et de dirigeants de PME/PMI. Bien que formant de véritables réserves de développement, ces acteurs continuent d’être souvent marginalisés par les services financiers classiques disponibles.

mesofinance

Bien qu’une réponse contre l’exclusion semble émerger progressivement depuis le début des années 80, grâce au microcrédit, les PME et les entrepreneurs individuels ne sont pas servis. Sander et Wegener qualifient ce phénomène de « missing middle », autrement dit, « le chainon manquant ».

mesofinance

La mésofinance est la voie alternative de la finance, elle permet d’accompagner les classes moyennes émergentes et plus spécifiquement les entrepreneurs individuels et les PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance traditionnelle, mais dont la structure entrepreneuriale reste encore consi­dérée comme insuffisamment formelle par les banques commerciales.

La mésofinance désigne une offre simple et essentielle, nous en avons fait notre cœur de métier chez COFINA.

Nous sommes partis du constat que l’offre de financement aux entreprises de taille intermédiaire est quasi inexistante en Afrique. Les plus petites entreprises pouvant s’adresser aux institutions de microfinance et les plus solides peuvent se tourner vers les banques classiques. Cependant seulement 6,4% des PME africaines ont accès aux financements bancaires alors que ce sont les premiers pourvoyeurs de richesses dans nos économies africaines en créant près de la moitié des emplois. Nous nous adressons précisément à cette catégorie intermédiaire en développant des produits et des services adaptés à de nouveaux besoins émergents.

En Afrique, les PME représentent 90 % des sociétés privées et 33 % du PIB. La mésofinance est donc une réponse efficiente au nouveau paradigme des marchés émergents Africains.

Newsletter
Inscrivez-vous à notre
newsletter et recevez
nos dernières offres et actualités.
cofina senegal
S’inscrire
maintenant
cofina